Pass'Comtois
OFFREZ(-VOUS) LE PASS'COMTOIS !
LA carte de réduction valable 1 an en Franche-Comté !
Voir tous les Avantages - Voir tous les Partenaires
> Pour devenir Partenaire : 03.81.60.13.96
Expositions

ANDRÉ RAVÉREAU, LEÇONS D'ARCHITECTURE

Besançon (25000) - Anciennes cuisines de l'hôpital Saint-Jacques, 2 Place Saint-Jacques

Du Vendredi 08/11/2019 au Vendredi 31/01/2020

ANDRÉ RAVÉREAU, LEÇONS D'ARCHITECTURE

Cette exposition, conçue par des proches et anciens élèves et stagiaires d’André Ravéreau, vise à donner et à éprouver ce regard particulier sur l’architecture : apprendre, comme ils l’ont appris, à lire, relire et redire, le geste architectural.

Grand observateur de la Méditerranée où il vécut et travailla la plupart de sa vie, André Ravéreau a su lire et relire l’architecture traditionnelle comme nul autre ; il en a relevé les pertinences constructives, l’adaptation fine aux usages et aux climats, mais aussi l’équilibre « sans ornementation » et la troublante beauté dont témoignent les magnifiques photographies de sa compagne et collaboratrice, Manuelle Roche, l’œil de l’œil, celle qui sut si parfaitement fixer sur le négatif ces subtilités constructives savoureuses que voyait André Ravéreau. Ce regard particulier a généré une oeuvre importante ainsi qu’une école ou plutôt un atelier-école : l’Établissement Régional Saharien d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement, plus communément nommé « l’atelier du M’Zab », lieu dans lequel l’apprentissage se faisait par l’expérience physique et sensible du site et la transmission continue d’un enseignement hors cadre, essentiellement oral, visant à exercer le regard pour mieux extraire le sens de la forme. Pour André Ravéreau, étudier les principes qui ont présidé à la réalisation des architectures populaires se fait au service de la création d’architectures contemporaines. C’est ce qu’il a mis en pratique dans ses projets, qui, loin d’imiter les formes issues du passé en elles-mêmes, imitent l’esprit ayant présidé à l’élaboration des formes. Selon cette logique, à des besoins nouveaux peuvent et doivent correspondre des formes nouvelles, à condition que ces dernières soient étayées par le raisonnement et par des contraintes objectives. La récente disparition de cet architecte, en octobre 2017, suivie de peu par le centenaire de sa naissance en 2019, sont l’occasion de mettre en lumière son œuvre singulière, débutée au milieu du siècle dernier. Elle se démarque de celle de ses contemporains par le souci de toujours tenir compte du milieu. Soucieux de l’humain et de son environnement, le dessin d’André Ravéreau est juste car il est mesuré, situé, respectueux. Avec ses écrits les plus célèbres, prenant tout d’abord comme support le M’Zab et la Casbah d’Alger pour s’intéresser ensuite à l’architecture traditionnelle française, après son installation en Ardèche, il n’a cessé de retranscrire les leçons tirées de ses analyses des cultures constructives populaires de part et d’autre de la Méditerranée. La portée et la valeur de son travail restent cependant confidentielles, en dépit des efforts associés de sa compagne de vie et d’œuvre, Manuelle Roche, écrivaine, photographe et cinéaste, pour donner à voir et entendre son regard.ent et doivent correspondre des formes nouvelles, à condition que ces dernières soient étayées par le raisonnement et par des contraintes objectives.

Le mardi, le mercredi, le samedi et dimanche de 14h à 18h

Aux Anciennes cuisines de l'hôpital Saint-Jacques

Entrée gratuite

+ d'infos : Maison de l'Architecture de Franche-Comté

 

------------------------
Partagez cette Actualité :

Toutes les Actualités de :

Besançon (25000)

 

1 2 3 4 5 »