Pass'Comtois
OFFREZ(-VOUS) LE PASS'COMTOIS !
LA carte de réduction valable 1 an en Franche-Comté !
Voir tous les Avantages - Voir tous les Partenaires
> Pour devenir Partenaire : 03.81.60.13.96
Expositions > Doubs (25)

Michael LONSDALE (1931-2020)

Pontarlier (25300) - Mairie

Du Vendredi 02/10/2020 au Samedi 31/10/2020

Michael LONSDALE (1931-2020)

A l’occasion de la disparition de l’acteur franco-britannique Michael Lonsdale, le Centre de Ressources Iconographiques pour le Cinéma a souhaité lui rendre hommage à travers une exposition d’affiches de ses films. Celle-ci se déroule dans le Hall de l’Hôtel de Ville de Pontarlier du 2 au 31 octobre.

Michael Lonsdale est un acteur franco-britannique, né le 24 mai 1931 dans le 16 e arrondissement de Paris et mort dans cette même ville le 21 septembre 2020. Principalement connu pour ses rôles au théâtre et au cinéma, il a également prêté sa voix à divers projets audiovisuels, comme des dramatiques radiodiffusées ou des livres audio.
Michael Edward Lonsdale-Crouch naît à Paris. Il est le fils naturel de Simone Béraud et d’Edward Lonsdale-Crouch, un militaire de l’armée britannique. Une de ses grands-mères était irlandaise. Il est le neveu par alliance de Marcel Arland (époux de sa tante Janine Béraud), écrivain et prix Goncourt 1929.
Peu après sa naissance, la famille Lonsdale déménage vers Jersey puis part à Londres en 1935. En 1939, ils rejoignent le Maroc où son père est devenu négociant en engrais. Prisonnier des autorités vichystes, il est libéré lors du débarquement des Alliés en Afrique du Nord en novembre 1942. Son fils Michael profite alors à Casablanca des séances de cinéma américain destinées aux troupes.
Il anime des émissions enfantines sur Radio-Maroc dès 1943. Revenu en France, à Cannes, en 1946, il rencontre Roger Blin qui lui fait découvrir le théâtre. En 1949, Michael et sa mère s’installent à Paris dans un immeuble face aux Invalides, dans l’appartement du grand-père maternel où l’acteur habitera ensuite toute sa vie.
Il suit le cours de théâtre de Tania Balachova. Pour gagner un peu d’argent, sa mère donne des cours d’anglais. À vingt-deux ans, il demande à être baptisé dans la foi catholique. La francisation de son prénom — en Michel — provient de l’acteur belge Raymond Rouleau qui ne parvenait pas à prononcer correctement Michael.
C’est grâce aux deux rôles offerts par François Truffaut dans La Mariée était en noir et Baisers volés (dans ce dernier film, une scène est tournée dans son appartement parisien) qu’il se fait un nom au cinéma.
Il tourne dans des films dits d’avant-garde (films de Marcel Hanoun) comme dans des productions hollywoodiennes (Munich de Steven Spielberg). Sa maîtrise courante de l’anglais lui permet d’apparaître dans de nombreux films américains et britanniques.
Durant sa carrière, il joue aussi bien pour des metteurs en scène comme Orson Welles, François Truffaut, Joseph Losey, Louis Malle, Luis Buñuel, Jean-Pierre Mocky, Jean Eustache ou Jean-Daniel Pollet que des textes contemporains (Dürrenmatt, Beckett, Duras...) au théâtre. Il participe à des films grand public, dont un James Bond, Moonraker en 1979, dans le rôle du méchant, ou la comédie Ma vie est un enfer de Josiane Balasko, ainsi qu’à des téléfilms. En 2010, il joue le rôle de frère Luc dans le film dramatique Des hommes et des dieux, réalisé par Xavier Beauvois, qui relate les derniers jours des moines de Tibhirine, en Algérie, dont l’assassinat avait frappé l’opinion internationale. Pour ce rôle, il remporte l’unique César de sa carrière en tant que meilleur second rôle masculin.

Tarifs : ENTRÉE GRATUITE

+ d'infos : Les Amis du Musée de Pontarlier

 

------------------------
Partagez cette Actualité :